ZOLA, Emile

1840-1902. 

October 12, 1897

 

Wohl an einen spanishchen Verleger wegen der Ubersetzung seines Romans ,,Paris” ins Spanische.

 

                    Je vous accuse ...

 reception d'un cheque de trios mille francs sur le Credit lyonnois, qui complete la somme de quatre mille francs, prix convenu pour la cession en toute propriete du droit de traduction en langue espagnole de mon roman >> Paris <<. Et je vous donne par cette letter regu de rette somme. 

Vous me demandez un acte de vente passé devant Notaire, et contresigne par votre consul.  Je suis prêt a le faire.  Mais comme je n'ai jammais fait un acte pareil, j'ignore en quells termes il faut le faire; et je n'ai du reste pas le temps de me livrer aux nombreuses formalites qu'il necessitera…

 

The first words of this letter are certainly startling in that they mirror the famous headlines "J'accuse"!!  Sadly, upon reading further, one realizes that the verb "accuser", which has two meanings; 'to accuse' and' to acknowledge receipt of', is being used in the latter sense. Yet it is still the famous words in Zola's handwriting.